Youcef Krache - Algérie

Musée National du Mali

YOUCEF KRACHE
Vitrines éphémères (2011 – )
Dans la série Vitrines éphémères de Youcef Krache réalisée depuis 2011, nous observons l’intérieur des bus de la ville d’Alger au travers des vitres du véhicule. L’artiste utilise dans ce travail un vocabulaire artistique qui emprunté aussi bien à la photographie qu’au cinéma. En effet les notions de temporalité, de lumière mais également de champs et de hors- champs sont intrinsèques au vocabulaire du cinéma. La vitre du bus agit alors comme un révélateur qui nous amène à la fois vers le sujet de la photographie, mais également vers ce que l’on devine au travers de la surface réfléchissante, c’est à dire le hors-champs de l’image.

Les vitres du bus délimitent l’existence physique de l’image et donnent également un sentiment paradoxal d’immobilité. En effet, le mouvement du véhicule n’est pas sensible et contribue à produire un patchwork narratif à plusieurs niveaux. C’est aussi un collage moderniste qui découpe le bus, les scènes quotidiennes et la réalité architecturale de la ville elle-même. Les anciens immeubles coloniaux algérois se confrontent dans une strate historique complexe avec la contemporanéité ou encore « la réalité » de l’image créant un montage inédit et pertinent.

Dans certaines photographies, le sujet de la photographie lui-même refuse le jeu du documentaire en regardant le photographe. Il nous révèle la supercherie de l’image et floute les frontières entre le documentaire, la fiction et le vocabulaire du cinéma, créant une stratification particulièrement intéressante.

Né en 1987 à Constantine, Algérie –
Vit à Alger

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO