1,384 JOURS

Musée National du Mali

Commissaires / Curators : Bisi Silva, Antawan I. Byrd & Yves Chatap

Quel est le rôle de l’image aujourd’hui dans la documentation
et la communication de l’expérience sociale et du changement politique ?
En considérant cette question, les commissaires construiront et présenteront
pour la 10ème édition de la biennale une archive publique dynamique ou un
référentiel d’images démontrant comment les Maliens, les Africains,
mais aussi la population mondiale utilisent les images pour documenter
les changements sociaux ou politiques dans leurs vies, et aussi comme des
alternatives aux representations de la vie au quotidien. Finalement,
que souhaitons- nous conserver des histoires récentes, d’un point de vue
personnel ou collectif ? Ce projet tend à construire une mémoire photographique
d’un monde pris dans un flux d’images.

En 2012, la souveraineté du Mali a été menacée par les groupes rebelles
mais aussi par des groupes djihadistes. En prenant ces événements comme
point de départ, les commissaires ont sollicités des images d’amateurs
et de professionnels prises entre le 16 janvier 2012 et le 31 octobre 2015.
Cette période crée un laps de temps chronologique de 1,384 jours, ou 33,192 heures,
ou 1,991,520 minutes, ou 119,491,200 secondes. Ces calculs représentent
l’étendue temporelle entre ces deux événements le commencement de l’insurrection
et le début de la 10ème édition de la biennale.
Quelle représentation visuelle pourrait recouvrir ce laps de temps ?

Le projet d’appel ouvert a également accepté des images qui répondent,
directement ou indirecte- ment, à d’autres événements socio-politiques
ou environnementaux majeurs sur le continent tels que l’épidémie d’Ebola,
la révolution au Burkina Faso, les récentes formes d’extrémismes religieux violents,
et d’autres événements majeurs internationaux se situant dans ce laps de temps.

Les images sélectionnées seront présentées pendant la durée de la biennale
du 31 octobre au 31 décembre 2015 dans une exposition spéciale.

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO