A la recherche du temps perdu…


A la recherche du temps perdu ! Oui, mais pourquoi pas à la recherche du temps futur ? Le thème des Rencontres de Bamako est « Telling time ». Les artistes se sont lancés à la recherche du temps perdu, de l’Histoire et des histoires d’un pays, d’une famille, d’un temps révolu, ou simplement d’eux-mêmes.
S’attacher au passé, signifie-t-il que les artistes appartiennent à des pays qui ne sont pas encore guéris de leur passé, aussi divers soient-ils. L’art a-t-il pour mission de servir de mémoire ? Mais de quelle mémoire ? A-t-il pour mission de rectifier, de manière juste, l’Histoire ? Mais quelle Histoire ?
« Telling time », dire le temps ou raconter le temps, ce n’est pas forcément se retourner vers le passé. C’est aussi regarder le futur. Imaginer ce que sera l’avenir quand, nous, nous, appartiendront au passé.
Certes les artistes ont, quelque part, un devoir de mémoire. Mais, pourquoi ne pas se détacher du passé pour chercher à découvrir le « Telling time » du futur ? Du futur de l’Afrique, mais également de chaque pays, et de proches ou carrément de soi ? Se projeter en avant dans le temps peut être considéré comme un lien entre le passé du futur qui est notre présent et le futur qui sera, à ce moment, notre présent.
Ceci dit, le travail de tous les artistes est à saluer. Car, comme les goûts et les couleurs ne discutent pas, chacun trouvera son compte. Chaque visiteur sera attiré par telle ou telle œuvre, selon ses propres critères, sa propre culture, et ses propres sentiments…

Zouhour HARBAOUI (Tunisie)

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?


Ajoutez votre commentaire ici

  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO