Présentation des Rencontres de Bamako


Fondées en 1994, les Rencontres de Bamako sont co-produites et organisées par le Ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme du Mali et l’Institut français. La biennale est la 1ère et principale plateforme internationale dédiée à la photographie et à la vidéo africaine sur le continent.

Bamako, capitale du Mali, est une ville d’Afrique de l’Ouest, à la frontière du Sahara, qui vibre de la grande histoire mandingue incarnée par le souverain Soundiata Keïta, le fondateur de l’empire du Mali au xiii siècle. Dans les années 60, alors que le Mali devient indépendant, on voit émerger des studios de photographie pour la réalisation des portraits d’identité des jeunes citoyens. Les photographes sortent aussi dans la rue et dans les fêtes pour documenter la vibration exceptionnelle propre à cette période d’euphorie et de création musicale et visuelle.

Deux photographes maliens, internationalement reconnus, ont marqué à tout jamais l’expression de fête de ces années-là : Seydou Keita et Malick Sidibé. Le mythique studio de Malick Sidibé est encore aujourd’hui un lieu où l’on peut se faire tirer le portrait par le grand maître de la photographie africaine.

Bamako, malgré un conflit récent, est l’une des capitales africaines les plus dynamiques par son offre culturelle, mélange de traditions et de modernités.
Le conservatoire des arts et métiers multimédia attire des étudiants de l’Afrique entière pour se former à la danse, au théâtre, à la musique et aux arts visuels.
Le Musée National du Mali est une institution internationalement reconnue, animée par son directeur Samuel Sidibé, invité à participer à de nombreuses conférences de par le monde sur les questions, notamment, du patrimoine de l’Afrique. Il est composé de collections d’art ancien et récent, et accueille régulièrement des expositions d’art contemporain.

Enfin, la Biennale de la Photographie Africaine a fait de Bamako la capitale africaine de l’image. Il faut rappeler le développement remarquable de la place de l’art contemporain africain dans le monde dont la Biennale est l’un des acteurs. En vingt ans, les artistes africains sont devenus visibles dans les expositions des grandes biennales, dans les galeries, et sont achetés par les musées, présents dans les collections publiques et privées. Des photographes renommés comme Malick Sidibé, Samuel Fosso, Pieter Hugo ou Zanele Muholi, pour n’en citer que quelques-uns, furent révélés ou honorés par les Rencontres de Bamako.

La Biennale de la Photographie Africaine est enfin, pour le public Bamakois, une opportunité exceptionnelle de découvrir la richesse et la diversité de la création photographique sur le continent, des images de l’autre, proche ou lointain. Cette dixième édition sera donc pour l’ensemble de ces publics et pour les artistes un rendez-vous exceptionnel et très attendu.

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO