Coco Fusco (USA)

Musée National du Mali

COCO FUSCO
La Confesión, (2015)

Depuis la fin des années 1980, Coco Fusco analyse les questions de conflit politique grâce à une pra- tique combinant art et écriture. Ses performances, ses installations ou ses vidéos sont caractérisées par l’ambition formelle et conceptuelle avec laquelle elle brouille et réinvente les frontières entre art et vie. Cette volonté est évidente dans son film essai de 30 mn, La Confesión, qui examine la complexité de l’expression publique d’opinions politiques à Cuba, de la révolution de 1950 à nos jours.

Divisé en plusieurs parties, le film s’inspire de l’œuvre du poète cubain Heberto Padilla (1932 – 2000). Suite à ses positions dissidentes au gouverne- ment cubain dans les années 60, Padilla a été arrêté, interrogé, et contraint à une confession publique, humiliante malgré son ironie, de ses activités de contre-révolutionnaire. Le film de Fusco présente une profusion de documents et d’archives, d’extraits de poésie, d’enregistrements sonores et d’iconographie originale que la réalisatrice croise avec des prises de vue de lieux relatifs à la confession de Padilla : des rangées de fauteuils à l’Union Nationale des Artistes et Ecrivains Cubains où Padilla a reconnu ses crimes le 5 avril 1971 et l’intérieur cramoisi et la façade turquoise du célèbre hôtel Habana Riviera, décor de nombreux meetings politiques.

Décrit dans le film comme « la plus célèbre étude sur les humiliations imposées par Cuba à ses artistes », les 4 000 mots tapés à la machine de la confession de Padilla ont provoqué un fervent débat parmi les intellectuels du monde entier, et reste un jalon fertile dans l’histoire des formes contemporaines de censure étatique. Alors que l’expérience de Padilla irrigue toute La Confesión, l’attention portée par le film à d’autres artistes cubains, parmi lesquels la peintre provocatrice Antonia Eiríz (1929 – 1995), et le performeur et poète contemporain Amaury Pacheco del Monte (1969 –), qui ne mâche pas ses mots, précise que les expressions de la créativité, le nationalisme et la politique se sont imbriqués à Cuba depuis la révolution.

Née 1960 à New York City, Etats-Unis –
Vit à New York City

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO