Transporteur Officiel des Rencontres de Bamako

Les Rencontres de Bamako 2019


Organisées par le Ministère de la Culture du Mali avec le soutien de l’Institut français, les Rencontres de Bamako sont la principale manifestation consacrée à la photographie contemporaine et aux nouvelles images en Afrique.

D’envergure internationale, les Rencontres de Bamako sont une plateforme de découvertes, d’échanges et de visibilité, elles s’inscrivent comme un lieu incontournable de révélation des photographes africains, un temps d’échange avec le public malien et les professionnels du monde entier.

Cette 12ème édition de la biennale africaine de la photographie, créée en 1994, marque la célébration de ses 25 ans d’existence. Elles se tiendront à Bamako, du 30 novembre 2019 au 31 janvier 2020.

Lassana Igo Diarra, Directeur de la Galerie Médina (Mali) et Directeur des Editions Balani’s, est le Délégué général des Rencontres de Bamako.

Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, commissaire d’exposition indépendant et fondateur de SAVVY Contemporary (Berlin, Allemagne), est le Directeur artistique de la 12ème édition des Rencontres de Bamako.

L’exposition panafricaine, au cœur de la manifestation, est le résultat d’une sélection de photographes et vidéastes africains. Elle s’inscrit dans le cadre de la thématique générale « STREAMS OF CONSCIOUSNESS » ou « COURANTS DE CONSCIENCE » et regroupera des artistes africains du continent et de ses diasporas.

L’appel à candidatures pour la participation des photographes et artistes vidéo à l’exposition panafricaine de la 12ème édition des Rencontres de Bamako est ouvert du 20 mars au 1er mai 2019.

Thème :

Le thème de cette 12ème édition des Rencontres de Bamako, « STREAMS OF CONSCIOUSNESS » ou « COURANTS DE CONSCIENCE », fait référence au premier morceau de l’album éponyme d’Abdullah Ibrahim et Max Roache, Streams of Consciousness (1977).

Telle une conversation d’âme à âme, ce morceau rappelle ce que William James a appelé « courant de conscience » dans son ouvrage Les Principes de Psychologie (1890), c’est-à-dire le courant de conscience continu d’une personne et ses réactions conscientes face aux événements.

Par le choix de ce thème, il s’agit de penser l’œuvre comme l’expression d’un monologue intérieur, comme un dialogue entre artistes, d’artiste à spectateur ou encore comme les réactions sensorielles de l’artiste face aux événements extérieurs. Il s’agit donc de porter une réflexion sur la notion de représentation du point de vue de l’artiste qui s’exprime par un courant de pensée artistique. Ainsi le thème de l’exposition panafricaine cherche à amener les photographes à imaginer la pratique artistique du courant de conscience photographique dans le but de « penser en images ».

L’œuvre photographique se conçoit comme le fruit des associations conceptuelles et esthétiques de son auteur. Elle est l’expression de son œil intérieur ou de sa voix intérieure, une évocation de ce qui ne se voit pas, mettant ainsi ce courant de conscience en action.

Les œuvres sélectionnées pour l’exposition panafricaine seront celles qui explorent à travers la pratique photographique cette notion de « courants de conscience » telle qu’elle est conceptualisée en psychologie et en littérature.

Une attention particulière sera donnée aux œuvres qui emploient cette notion de « courants de conscience » comme métaphore pour aborder les courants de pensées des peuples et des cultures qui traversent le fleuve Niger.

L’accent sera également porté sur la notion de dialogue entre le continent et ses diasporas, notamment les passerelles qui composent et animent l’univers africain. L’Afrique a longtemps cessé d’être un concept géographique limité à son espace géographique. En tant que concept planétaire, l’Afrique concerne les personnes d’origine africaine répartis dans le monde entier (Asie, Océanie, Europe, Amérique) et sur le continent africain. À travers la dynamique de la photographie il s’agit de donner lieu à des courants de conscience qui naissent à partir et au-delà des côtes du continent africain.
(Plus d’information : note conceptuelle de Bonaventure Soh Bejeng Ndikung)

Appel à candidature

L’appel à candidature des Rencontres de Bamako est gratuit et ouvert aux photographes amateurs comme professionnels, seuls ou en collectif, sans limite d’âge ou de nationalité. La seule condition est de présenter des œuvres en lien avec l’Afrique.

Le thème des expositions est « STREAMS OF CONSCIOUSNESS » ou « COURANTS DE CONSCIENCE ».
(Plus d’information : note conceptuelle de Bonaventure Soh Bejeng Ndikung)

Le format des œuvres est libre : photographique, stricto sensu ou avec projections et installations (dans ce cas, vous êtes priés de contacter directement les Rencontres Photographiques de Bamako, par courriel à l’adresse (info@rencontres-bamako.com)

Les candidats seront sélectionnés par un jury de professionnels présidé par le le Directeur artistique Bonaventure Soh Bejeng Ndikung.

Modalités de participation
Frais de candidature
Il n’y a aucun frais de candidature applicables.

Date limite de candidature
Les candidatures pourront être déposées jusqu’au samedi 1er mai 2019, à minuit (heure de Bamako). Il faut noter que les inscriptions se font uniquement en ligne.(Accéder au formulaire de candidature)

Procédure d’envoi
Les photographes qui le souhaitent peuvent déposer leur candidature jusqu’au 1er mai 2019 sur la plateforme internet des « Rencontres de Bamako » où ils pourront également consulter le règlement de l’appel à candidature.

Vous devez remplir le formulaire en ligne et nous faire parvenir le fichier de vos photographies et/ou une copie de votre film.
(Accéder au formulaire de candidature)

Dossier
Le dossier de candidature doit être déposer en ligne sur la plateforme « Rencontres de Bamako », ce dossier comprend les pièces suivantes :

• Le formulaire de candidature dument rempli
• Un dossier (format zip) comportant au maximum 5 images. Toutes les images doivent être transmises au format jpeg 300 dpi et avoir un titre suivant la forme « nom du photographe_numéro de série.jpg »
et/ou
• Un dossier (format zip) comportant les fichiers vidéos d’un volume maximal de 2 Go, en h264 et faisant entre 30 et 50 FPS avec une résolution minimum de 3k. Si le format de la vidéo comprend une mise en scène particulière, n’hésitez pas à nous contacter directement par mail (info@rencontres-bamako.com)
• Un texte de 500 signes présentant la série et/ou la vidéo, en français ou en anglais, au format pdf
• Une biographie de l’artiste

Vous pouvez présenter plusieurs séries et candidater dans les deux domaines (photographie/art vidéographique).

Le dossier de candidature complet doit être envoyé avant le 1er mai 2019 minuit. Seuls les dossiers complets et remplissant l’ensemble de ces conditions seront examinés par le jury.
(Accéder au formulaire de candidature)

Jury
Les photographes et artistes vidéastes seront sélectionnés par un jury qui se déroulera début mai 2019. La décision du comité sera souveraine et sans appel. Les candidats sélectionnés seront avertis par courriel à la n du mois de mai 2019.

Les projets seront appréciés au regard de leur qualité et de leur pertinence artistique. Les projets collectifs sont acceptés.

Institut Français
Ministère de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme du Mali
© RENCONTRES DE BAMAKO